.::. Fidelitas .::.

Le bien règne en maître sur le monde magique... Mais pour combien de temps encore?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Axel Benson

Aller en bas 
AuteurMessage
Axel Benson
7ème année, Serdaigle
7ème année, Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 25
Age du personnage : 17 ans
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Axel Benson   Jeu 10 Avr - 22:38

Une journée de cours. Eh oui, encore une autre. Axel suivait chaque leçon avec une telle ferveur que la fin de journée était bien souvent le moment où il relâchait la bride. Mais ne faisant rien dans la démesure, il aimait tout de même garder la tête sur les épaules et ne pas partir dans ce qu’on pourrait appeler des « délires d’ados ». C’était ce qui conférait au jeune homme de 17 ans cet état d’esprit serein qu’on apparentait à de la sagesse, et qui mélangé à sa timidité naturelle lui valait l’étiquette du garçon réservé. Certes, Axel n’était pas du genre à se pavaner, ni à raconter sa vie à qui voulait l’entendre –chose qui peut-être était jugée comme normale, de nos jours- mais cela ne signifiait pas non plus qu’il était comme ces intellos stéréotypés.

Le garçon sortit du hall de l’école, en même temps que ses pensées quittèrent son esprit. Le soleil brillait en ce milieu du mois de Septembre et Axel comptait bien profiter des quelques derniers jours ensoleillés qui eux aussi, finiraient par partir au rythme des pas que l’automne imposait à cette Grande-Bretagne impuissante face à ces pluies habituelles. Une petite brise berçait la cime des arbres, le long du chemin qui conduisait au lac, permettant au jeune Serdaigle de se délecter pleinement de ce début de soirée. Respirant profondément l’air pur, Axel avançait lentement, laissant sa robe de sorcier tournoyer au rythme des coups de vent. Enfin, le jeune homme arriva près de l’eau sombre où se cognait le soleil à moitié orangé. Il trouva un petit coin qui conférait aussi bien une partie d’ombre qu’une partie ensoleillée et s’y assit, après avoir lâché sa besace sur l’herbe sèche et y avoir délaissé sa robe de sorcier. Il fixa quelque temps l’astre brillant, absorbé par sa sublime couleur. Les rayons de celui-ci provoquèrent un étrange effet sur les yeux d’Axel : à l’accoutumée bleu foncé, ceux-ci prirent une teinte turquoise tandis que la pupille se rétrécissait autant qu’elle le pouvait. Ces nuances de couleur étaient pareilles à celles de sa petite sœur Melania, qui connaissait beaucoup de facteurs visant à faire changer la couleur de ses yeux. Les yeux d’Axel, eux, ne subissaient que le temps qu’il faisait à l’extérieur, plus particulièrement l’intensité lumineuse. Dans un pays où il pleut la majeure partie du temps, on voyait plus souvent le bleu marin que le turquoise, étant donné qu’Alex n’avait pas spécialement conscience du panel de couleurs que contenait ses yeux… Son visage pâle s’illumina tout autant, jurant avec le brun presque noir de ses cheveux. Des cheveux foncés, négligemment coiffés en une bataille cependant étudiée, autant que le lui permettait la longueur plutôt raccourcie de ses « poils sur le caillou ». Ses fins sourcils se plissèrent, face au soleil que les yeux ne toléraient plus, et le garçon finit par mettre une main devant son visage.

Enfin, il enleva sa veste avant de s’allonger sur le sol ombragé. Seuls ses pieds auxquelles on avait attaché des Converse noires –à croire que ces chaussures ne se démodent jamais- restaient au soleil. Axel leva ses bras, avant de les mettre derrière la tête et ferma les paupières, offrant son corps pratiquement endormi à la nature. Le jeune homme était un garçon mince, qui n’avait jamais fait de musculation à proprement parler, mais qui conservait une silhouette plutôt svelte. Il mesurait maintenant près de 1,84 mètres, et satisfait de cette taille, espérait ne plus gagner de centimètres à l’avenir. Il ne portait pratiquement que des jeans, symboles parfaits du classicisme et de la discrétion vestimentaire qu’il s’attachait à respecter. A part cela, il portait en général tee-shirts, pulls, ou vestes selon son humeur. Atteint de strabisme, le garçon disposait également d’une paire de lunettes de forme rectangle, à contour transparent qu’il ne supportait pas et qu’il ne mettait donc jamais, bien qu’il eût dû les mettre régulièrement lors de ses lectures ou tout simplement en classe. Il ne se posait d’ailleurs même plus la question de savoir où elle se trouvait à l’heure qu’il était…

En ce moment, Axel refaisait plutôt sa journée. Le matin, il s’était levé tranquillement, était allé déjeuner, avait suivi une matinée de cours bien ennuyante, avait retrouvé sa sœur avant de manger, lui avait demandé de remonter un peu son décolleté avant de se faire lamentablement engueuler, puis avait repris le cours de sa journée. La scène avec sa sœur le fit sourire. La situation avait toujours été la même : un frère trop protecteur, une sœur qui veut voler de ses propres ailes, comme toutes les filles de son âge, et qui supportait mal les marques « trop affectives » d’Axel. En effet, celui-ci avait pris le rôle du père des deux adolescents, en sermonnant la demoiselle lorsqu’elle s’habillait d’une manière trop excentrique au goût du jeune homme –goût qui n’était pas celui de Melania-, en lui rappelant parfois qu’elle devrait encore plus travailler qu’elle ne le faisait déjà. Malgré les quelques petits accrochages des deux jeunes, tous deux éprouvaient un amour sans limites l’un pour l’autre. Lorsqu’ils étaient enfants, ils étaient déjà très proches, mais l’adolescence et ce qu’elle fait découvrir de la vie, avait permis aux deux jeunes de suivre des discussions plus matures. Axel pensait être le confident de sa petite sœur, et cette idée le remplissait de fierté. Oui, il était fier de sa sœur, malgré les différences qu’ils avaient tous les deux – notamment sur la façon dont ils portaient leur nom. En effet, Axel, plutôt du genre discret et peu sûr de lui avait adopté un style de vie visant à faire comme s’il ne descendait pas des Potter. Il ne souhaitait vraiment pas qu’on le lui fasse remarquer, mais cela était parfois impossible à cacher, avec sa sœur, elle très fière d’être dans la lignée Potter qui utilisait cet atout pour augmenter sa popularité. Mais l’amour tolérait beaucoup de choses…

Douce transition puisque, lorsqu’Axel ouvrit de nouveau les yeux, il remarqua un couple à quelques mètres de lui. La fille, plus petite que le garçon avait passé son bras autour de la taille de celui-ci, tandis que ce dernier serrait sa dulcinée au niveau des épaules. Tous deux marchaient tranquillement, ne montrant leur amour que grâce aux regards amoureux qu’ils se portaient l’un l’autre. Le garçon fixa quelque temps le couple, se surprenant à les envier. Chaque fois qu’il ressentait un amour comme celui-ci, il était épris de son côté d’une sorte de mélancolie qui le plongeait le plus souvent au fond de ses pensées. 17 ans mais toujours plein d’idéaux, en bon romantique qu’il était, il attendait la personne parfaite et déclinait quelques invitations de demoiselles qu’il ne jugeait pas assez bien. Ses envies, difficiles à satisfaire, étaient très précises et cela lui empêchait d’avoir quelqu’un d’autre que sa sœur qui pourrait connaître pleinement la sensibilité du garçon… Mais soit, il avait fait ce choix, et comptait bien le respecter, sachant pertinemment que cette abstention paierait un jour ou l’autre. Jamais dans la hâte, telle était sa devise.
Il accorda au couple un sourire discret, dans lequel se lisait un mélange d’attendrissement et d’amertume, puis plongea sa main dans son sac, avant d’en ressortir un gros livre vieilli. Le titre, illisible, avait toujours été inconnu au jeune homme, qui malgré tout, prenait un plaisir indicible à suivre chaque ligne qu’il contenait. Il tenait à cet ouvrage comme à la prunelle de ses yeux puisqu’il avait été l’élu de son après-midi passé dans une boutique de vieux livres où il adorait passer du temps. En grand passionné de littérature, il ne prétendait pas connaître toutes les œuvres inimaginables, mais s’y intéressait tout particulièrement. Sa deuxième passion était la musique. Une autre passion discrète qu’il assouvissait le plus souvent possible, en écoutant de la musique dès qu’il le pouvait, mais surtout en jouant de sa flûte traversière. Un instrument féminin, disait-on souvent. Il n’était pas d’accord. Sa flûte le suivait depuis très longtemps et il était ravi de jouer d’un instrument de cette taille, pour pouvoir l’emmener partout où il le désirait. Bien qu’il ne suivît plus vraiment de cours, il en jouait depuis onze années, hypnotisé par la beauté des notes simples et tamisées qui s’échappaient comme des soupirs. Il aimait se retrouver dans la nature, comme ce soir, et y jouer pendant un long moment. Mais malheureusement, il n’avait pas amené son instrument avec lui, dans sa précipitation de s’échapper des tensions intra-poudlariennes.
Il jeta un bref coup d’œil au couple : la fille était restée au bord, probablement apeurée par l’eau d’un bleu profond tandis que son ami avait rehaussé son pantalon et sautait tel un enfant dans celle-ci, pour tenter d’amener sa mule. Tous deux respiraient le bonheur. Sans aucune pensée, il ouvrit son livre et s’y plongea.



Prénom : Aurélien
Petit surnom? : Aurél, "mon biquet"
Âge : 15 ans
Depuis quand faites-vous du RP? : Mmmmh depuis deux ans, je pense
Comment avez-vous connu le forum? : Grâce à une amie qui est inscrite sur ce site : Aiedail Volindë Greenleaf.
Que pensez-vous du design? : Je dois dire qu'il me plaît ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Choixpeau Magique
Le Grand Répartisseur Tout Puissant
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Axel Benson   Ven 11 Avr - 18:17

Voilà la une bien jolie fiche monsieur!!

Je te valide sans problème, belle écriture, agréable à lire, quelques petites fautes qu'on ne remarque même pas, bref Bienvenue parmi nous!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Axel Benson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Axel Haire [Pouff']
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]
» Axel De Janus
» Répartition de Axel Adarsîdh
» Mark Benson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.::. Fidelitas .::. :: Avant Tout... :: La Cérémonie de Répartition :: Fiches Acceptées-
Sauter vers: