.::. Fidelitas .::.

Le bien règne en maître sur le monde magique... Mais pour combien de temps encore?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aisances.

Aller en bas 
AuteurMessage
Will Edwards
5ème année Gryffondor
5ème année Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 25
Age du personnage : 15 ans 1/2.
Etat d'esprit : Vengeur.
Date d'inscription : 29/04/2008

Personnage à la loupe
Amis/Ennemis:
Citation personnelle: Nul n'est plus misanthrope qu'un adolescent déçu.
Particularités: Bien gardées.

MessageSujet: Aisances.   Jeu 1 Mai - 14:57

Auteur : Moi. / Yam.

Titre : Aisances.

C'est sur ? : Ça parle de combattants qui se trouvent sans raison dans un autre monde complètement différent de la Terre. Au fur et à mesure du récit feront apparitions de nouveaux combattants et de nouvelles causes à défendre.

Genre : Drame / Horreur / Combats.

Pairing : Aucun couple pour le moment.

Nombre de chapitre : Il y a un chapitre de terminé avec sept parties. Le second chapitre est en cours.

Terminée ? : Non. L'œuvre est loin d'être terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Edwards
5ème année Gryffondor
5ème année Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 25
Age du personnage : 15 ans 1/2.
Etat d'esprit : Vengeur.
Date d'inscription : 29/04/2008

Personnage à la loupe
Amis/Ennemis:
Citation personnelle: Nul n'est plus misanthrope qu'un adolescent déçu.
Particularités: Bien gardées.

MessageSujet: Re: Aisances.   Jeu 1 Mai - 14:58

AISANCES.

Chap.1 Part.1.

Il était dans les bas royaumes de ce monde, remplit de haine et de souffrance. À ce moment encore, il ne savait pas où il était, tout cela semblait être si incompréhensible ... qu'il ne pouvait que croire au fruit de son imagination. Et pourtant, ce lieu avait l'air d'être bien réel, bien trop réel. Il ne sentait pas cet espace de flottement, ce manque de sens, ce n'était pas comme dans ses rêves, ce n'était que le réel, tout aussi froid qu'il n'aurait jamais pu être.

Il essayait de se situer, chose difficile sur le moment. Depuis quand était-il ici ? À en croire qu'il avait totalement perdu la notion du temps. Devant lui s'étendait l'horizon, ce dernier semblait être sans fin et d'une noirceur troublante et désagréable.


" - Suis-je seul ? "

Se demanda le jeune homme en se relevant. Celui-ci était grand et mince, il y avait dans son dos un lourd et long katana bien rangé dans son fourreau. Des yeux vairons et des cheveux bruns le caractérisaient, il était vêtu de vêtements sombres, si sombres qu'il s'apparentait à la noirceur des lieux, comme s'il faisait parti de cet endroit.

Il s'appelait Livarik et devait avoir dix neuf ou vingt ans selon son physique, nul n'aurait pu se douter qu'il en avait seulement dix sept. Quant à son passé, il était le seul à le connaitre, s'il en avait un bien entendu, personne n'avait médité là-dessus, Livarik ne s'attirait pas la sympathie des gens. Il était si facile de se faire détester.

Son regard à deux lueurs percevait pour large horizon un ciel rouge vif, des nuages d'un noir charbon tel une vision cauchemardesque, mais cette vision était plus que réel. Devant lui s'étendait le néant.


" - Je n'ai jamais vu un lieu aussi semblable que l'enfer. "

Le jeune brun dévisageait toujours l'horizon, sans l'ombre d'un sourire ou même d'un signe de panique. Avant de faire quoi que ce soit il fallait qu'il sache comment il était arrivé ici, mais il n'aurait aucune réponse en ne faisant rien. Le jeune homme aux yeux vairons se demandait s'il était arrivé de lui-même ici, sans s'en rendre compte. Il lui arrivait rarement d'avoir des absences, et encore moins d'aller dans un lieu inconnu pendant celles-ci.
Y avait-il une raison à sa présence ?


" - Je mérite d'être ici ? "

Livarik était quelqu'un de solitaire, de froid, presque d'égoïste mais il savait être posé quand il le fallait et c'était le moment. Fidèle à lui-même, il était seul, pouvant s'adonner en toute tranquillité à ce qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Edwards
5ème année Gryffondor
5ème année Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 25
Age du personnage : 15 ans 1/2.
Etat d'esprit : Vengeur.
Date d'inscription : 29/04/2008

Personnage à la loupe
Amis/Ennemis:
Citation personnelle: Nul n'est plus misanthrope qu'un adolescent déçu.
Particularités: Bien gardées.

MessageSujet: Re: Aisances.   Jeu 1 Mai - 14:58



Chap.1 Part.2.


Ce qu'il était. Une sorte de combattant, à sa façon. Un combattant sanguinaire, qui pouvait perdre la raison dans des combats difficiles, c'était rare qu'il arrive à une personne de compliquer la tâche du jeune homme mais ça pouvait arriver. Celui-ci n'éprouvait pas de sentiments positifs, aucune lueur ne résidait en lui, hormis dans ses yeux.

La misanthropie de Livarik l'empêchait d'avoir confiance en quiconque, lui-même était un humain et n'était pas digne de confiance à ses propres yeux. Il ne demandait donc aucune confiance et n'en offrait aucune, car il n'en avait aucunement besoin, ni envie. Lorsqu'il tuait un homme, il n'avait après l'acte aucun remords, aucun sentiments de jouissance. Bien des choses l'avaient rendues ainsi.

Il essayait avec une pointe de lassitude de se rappeler ce qu'il avait fait avant d'être venu ici, où il était. Il n'était pas pressé, loin de là. Il n'avait aucune attache, étant également nomade et n'ayant pas besoin d'argent pour se nourrir. Il en devenait presque inutile au monde. Il se voulait utile seulement à lui-même.

Mais il y a toujours quelque chose qui nous permet de supporter la vie n'est-ce pas ? Un support. L'homme aux yeux vairons n'en avait aucun de bien défini, et il avait toujours vécu, il n'avait jamais laissé quelqu'un l'abattre. Malgré son manque d'humanité, il était très intelligent. Oui, Livarik est doté de beaucoup de qualités, et avait ses défauts comme tout le monde. Mais cela avait un prix.

[ ... ]

Il ne se souvenait pas. Ce qu'il faisait, où il était avant d'être apparu ici.
Il fallait donc marcher. C'est ce qu'il fit.


" Il serait intéressant de voir s'il y a quelqu'un d'autre que moi ici. "

Après trois quart d'heure de marche Livarik s'arrêta. L'air sentait mauvais, et c'était tout près. Un corps en décomposition sans doute. Mais ce n'était pas que cela.

C'était trop près. La discrétion de la personne aux alentours était déplorable.

" Ennuyant. "

Le jeune brun passa sa main droite dans son dos, sortant l'imposant katana qu'il possédait. Il l'avait sentit, un petit homme rapide courait vers lui avec une modeste dague. Si au moins il savait s'en servir. Dans sa course il manquait de grâce, et ne tenait pas correctement son arme.

Ses intentions étaient claires. Livarik l'avait compris, lorsque le petit homme arriva à sa hauteur il esquiva son coup de dague porté à son torse sans aucune difficulté. L'imprudence fut fatale à l'inconnu, après son esquive la lame aiguisée de son katana frappa la nuque de l'homme qui mourut sur le coup.

" Trop lent. "

Ou pas assez rapide.
À présent il était fixé, il n'était pas seul ici. Il n'eut pas besoin de suivre l'odeur de décomposition pour comprendre, l'homme qu'il avait tué avait du faire une victime, étant surement encore plus faible que lui. C'était peut-être un acte de cannibalisme, celui qui l'avait attaqué avait très faim, poussant à l'extrême. Il avait vu sa faim dans ses yeux.

Il reprit alors sa route sans jeter un regard en arrière, gardant dans sa paume le manche de son arme, la lame encore pleine de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Edwards
5ème année Gryffondor
5ème année Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 25
Age du personnage : 15 ans 1/2.
Etat d'esprit : Vengeur.
Date d'inscription : 29/04/2008

Personnage à la loupe
Amis/Ennemis:
Citation personnelle: Nul n'est plus misanthrope qu'un adolescent déçu.
Particularités: Bien gardées.

MessageSujet: Re: Aisances.   Jeu 1 Mai - 14:59

Chap.1 Part.3

Il avait marché toute la nuit, infatigable, ou peut-être tout simplement insomniaque. Livarik avait parcouru des kilomètres et des kilomètres, lentement, pendant des heures calmes où l'obscurité n'avait pas cessée de régner. Mais à présent, la venue de la lumière cassait l'allure que le très vaste lieu tel un grand pays avait à son arrivée. Le jour pointe alors à l'horizon.

C'est l'aurore.

Tête vers le ciel à présent éclairci, il entend des voix, si vaguement. Des voix graves, non loin de lui, ils sont tout au plus cinq ou six, il les entends à peine parlés entre eux. Chose étrange, il n'arrive pas à les repérer, Livarik attend donc, c'est alors que la discussion cesse, c'est comme si elle avait été dans sa tête. Qu'elle n'eut jamais lieu d'être.

Cette fois, leurs voix furent bien distinctes et unies, tel un serment.


" - Le glas sonnera à l'aurore. Et ce sera votre mort. "


Des cloches tintèrent dans sa tête, du moins c'était l'impression qu'il avait. Essayant de se concentrer sur les voix il dégaina son katana par pure sécurité, ces paroles laissées penser qu'il en aurait besoin, contre eux, qui qu'ils soient.

Juste le temps de quelques secondes et deux hommes portant des vêtements amples et noirs apparurent, du ciel. Ils avaient un air sérieux, calme et posé. Curieusement semblables à Livarik. Deux autres hommes vinrent, l'un portait un habit rouge vif, l'autre était torse nu et avait entre les dents une petite arme aiguisée. Ils avaient tous une capuche, sauf le dernier qui était torse nu, plus jeune que les trois autres.

Bref, aucun d'eux n'avaient l'air normal. Mais quelle est la réelle notion de ce mot ...

Enfin ... le son des cloches s'arrêta, le jeune homme aux yeux vairons eut à peine le temps de reprendre ses esprits qu'il fut attaqué sur le côté droit par l'homme aux habits rouges, il avait tout l'air d'un démon, sourcils froncés, sourire démoniaque, dents blanchâtres avec des canines anormalement longues. Que ne fut pas la stupéfaction de Livarik en voyant le type d'attaque de l'inconnu, ses bras s'allongeaient, survinrent à ses mains des griffes acérées.

Il évita de peu la défiguration en sautant sur le côté, juste le temps de se relever pour parer la seconde attaque avec un bond à gauche suivi d'une roulade pour éviter de se faire trancher de toutes parts à terre. Se relevant de nouveau, cherchant de ses yeux un arbre, quelque chose qui ferait office de barrage lors de prochains assauts mais rien, le désert total.

Le niveau était ici nettement supérieur, son adversaire était inhumain et avait un avantage certain, pouvant allonger ses bras à sa guise, possédant des griffes anormalement grosses. Ce n'était pas un combat facile, c'était du sérieux, du très difficile. De l'irréalisable ?...


" – Rien, n'est irréalisable. "


À ces mots, du sang perla de son bras, juste salement égratigné par le démon. S'il l'avait réellement touché sa main aurait été broyée.

Un silence éloquent s'en suivit ...

Le démon aux habits rouges était à terre, sans bras, une épaule en moins, une large entaille au cou, un torse parsemé de lourdes ouvertures, du sang abondait de la personne et de ces membres.

Il était bel et bien mort. Les trois autres individus avaient assistés à la scène et deux d'entres eux s'enfuirent discrètement, d'une instantanéité troublante. C'étaient les hommes aux vêtements amples et noirs.

Il ne restait que le plus jeune, de marbre. Mais il finit tout de même par briser ce silence, expliquant plus ou moins la fuite des deux inconnus.


" - S'ils étaient là, ce n'était qu'en tant que témoin. Deux témoins spécialisés dans la fuite, pour qu'il y ait rapports de tous combats, tous faits et gestes qui ont lieux ici. Je suis étonné que tu ais pus vaincre Nomon, même s'il était faible, il est tout de même l'un des nôtres. Au fait, je suis ... "

Avant même qu'il eut put terminé sa phrase, Livarik était près de lui, abaissant son katana sur sa tête. Mais celui-ci s'abattit contre le sol. Derrière le jeune brun il y avait toujours l'inconnu disant se nommait ...

" - Mayork. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aisances.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aisances.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.::. Fidelitas .::. :: Hors-Jeu :: Fanfictions-
Sauter vers: