.::. Fidelitas .::.

Le bien règne en maître sur le monde magique... Mais pour combien de temps encore?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 David Edwards [Finie]

Aller en bas 
AuteurMessage
David Edwards
7ème année Serpentard
7ème année Serpentard
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 17 ans
Côté coeur : C'est quoi ?
Etat d'esprit : Déterminé.
Date d'inscription : 24/12/2007

Personnage à la loupe
Amis/Ennemis: J'aime pas Ambrosius... RRRR !
Citation personnelle: Le silence ne veut rien dire...
Particularités: Fourchelang

MessageSujet: David Edwards [Finie]   Ven 4 Jan - 6:30

Fiche n°2

[Vous, joueur IRL

Prénom : Manon
Petit surnom? : Y en a trop x)
Âge : 15 ans
Depuis quand faites-vous du RP? : Looonnnngtemps ! Presque depuis que je sais écrire XD Nan c'est pas vrai... Je sais pas vraiment en fait, mais largement quatre ans.
Comment avez-vous connu le forum? : Par Tekila bien sur ^^
Que pensez-vous du design? : il est sublime =) ]

Un jeune homme de taille tout à fait normale, d’une corpulence alléchante et à l’air peu commode venait d’entrer dans la Grande Salle de Poudlard. Ses cheveux blond foncé comportaient des mèches plus claires mais cela était naturel. Ils étaient coupés courts, ce qui mettait en valeur son doux visage qui semblait finement sculpté dans de la glace : son expression restait froide et inhospitalière. Portant ses habituels vêtements aussi noirs que les plumes sombres et brillantes d’un corbeau, il observa d’un air hautain tout ce qui se trouvait autour de lui. Ses yeux bleus étaient stupéfiants, son regard était percutant et semblait voir à travers les gens, comme s’il devinait leurs pensées. Malgré la froideur qui se dégageait de l’individu, on ne pouvait s’empêcher de poser les yeux sur lui, une aura envoûtante émanait de lui, on se sentait hypnotisé par sa façon grâcieuse, presque féline, de se déplacer, on posait le regard sur lui par le simple fait de l'apercevoir. Oui, David Edwards n'était pas comme les autres.

Pourtant, malgré son apparence si exceptionnelle et le charisme se dégageant de lui, il est quelqu’un d’exécrable et d’antipathique. Il est très difficile de trouver des qualités au jeune homme car il est vraiment insupportable, sarcarstique à en mourrir, méprisant à souhait. Pourtant, il est possible d'en dénicher quand on cherche bien....
Tout d'abord, c'est un excellent acteur : il sait mentir à la perfection, bien que cela ne soit pas forcément une qualité. Il parle également fourchelang ce qui est extrêmement utile dans certaines situations. David a aussi un don pour manipuler l'ironie, sa répartie est exemplaire et il a déjà laissé plusieurs personnes muettes de honte. Malgré qu'il soit à serpentard, quand il se fait des amis il est loyal envers eux et même parfois sympathique, si l'on peut appeller ça de la sympathie. Il est aussi extrêmement doué pour la métamorphose, c'est sa matière favorite. Il se débrouille aussi habilement sur un balai volant. C’est également un calculateur né qui arrive toujours à ses fins, il est quelqu’un de très réfléchi et n'agit jamais sur un coup de tête.
Mais David n'est pas du tout quelqu'un d'accueillant ni de vraiment sociable. En effet, il est très froid et distant, surtout avec les élèves des maisons différentes de Serpentard. C'est quelqu'un qui est également insupportable au réveil, et pas uniquement à ce moment de la journée, pour tout dire, il n'est jamais très agréable de passer du temps avec David Edwards. Il aime beaucoup jouer des tours aux personnes qu'il n'apprécie pas. Il dénigre les enfants de moldus, il pense qu'ils n'ont rien à faire chez les sorciers et les considère aussi inutiles que les Cracmols, il les méprise au plus haut point. C'est également un personnage très lunatique, il peut être ‘adorable’, ou plutôt supportable un jour, et exécrable le lendemain. Il déteste par dessus tout les personnes qu'il juge incapable d'exercer la magie comme les moldus, les Cracmols et même certains sang-mêlés alors qu'il en est un lui même. Il haït les personnes n'ayant pas le courage de leurs opinions et ceux qui s'enfuient devant le danger. Il déteste également les chouettes, étant allergique à leurs plumes, mais il ne veut surtout pas que cela se sache.
Mais ce personnage singulier aime tout de même certaines choses, il reste humain. En effet, le jeune homme est quelqu'un de très solitaire, il apprécie donc de se retrouver parfois seul, en tête à tête avec lui même. Il aimerait beaucoup trouver un groupe d'amis avec qui se venger des personnes qu'il n'apprécie pas, ou tout simplement pour se débarrasser de quelques incapables... Il aime trouver des sorciers avec qui faire des duels magiques intéressants, trouvant que cela met du piment à sa vie. Son animal préféré est le serpent, qui est aussi son Patronus. Il aime beaucoup discuter avec l'un de ces animaux, grâce à son don qu'est le fourchelang, bien que ces reptiles soient loin d’être très intelligents et « bavards ».

Mais son caractère n’est pas anodin, il avait de qui le tenir. En effet, son père, un sorcier de sang pur du nom d'Alexander Edwards, lui ressemble énormément du point de vue caractériel, sombre et froid, et profondément mauvais et machiavélique. C'est de lui qu'il a hérité son don de sorcier ainsi que celui du Fourchelang. Sa mère, Kate Edwards était aussi une sorcière, qui avait, au contraire, un caractère très frais et sympathique, on peut se demander comment ces deux parents avaient fait pour se marier vu leurs attitudes complètement opposées. C'est de sa mère que le Serpentard a hérité son physique, ses beaux yeux bleus et ses cheveux blonds, là peut-être réside la réponse à cette fameuse question : Elle était vraiment très belle.
Pourtant, la mère du Serpentard était une né-moldue. Personne ne le savait. Elle l’avait secrètement gardé pour elle, mentant à son mari et à tout leur entourage, se proclamant sang pur. La raison de cette trahison semblait simple et un peu niaise aussi : elle avait voulu être avec Alexander, se marier avec lui et tenter pendant toutes ces années de trouver le bon côté de son être, étant persuadée que, comme tout le monde, il en possédait un, ne voulant pas perdre espoir… Mais sa stupidité enclencha sa mort, quelques années plus tard...

David avait alors huit ans. Son petit frère, Will, n’en avait que six. Il se souvient très bien de ce jour là. Tout a dérapé. Tout a changé. Le meurtre a frappé.
Depuis toujours, la famille Edwards avait vécu plutôt tranquillement : Kate était à la maison pour s’occuper des deux garçons et Alexander travaillait, ou plutôt, faisait des choses pas très nettes, il était très souvent absent, faisant des voyages on ne sait où, dans des groupes de sorciers ressemblant davantage à des mages noirs qu’à autre chose.
Pourtant, dans cette agréable journée printanière où tout allait bien, Alexander est venu plus tôt que d’habitude. Jouant dehors avec son jeune frère, David l’avait aperçu arriver. Il n’avait jamais vu son père dans un tel état de rage. Il se souvient comme si c’était hier de tout son corps agité de spasmes, de ses mains tremblantes de colère, de son regard meurtrier empli de haine. C’est dans un « crac » assourdissant qu’il avait transplané dans le jardin. Il avait complètement ignoré ses deux enfants, marchant d’un pas décidé et lourd vers leur domicile. Ouvrant la porte à la volée, il avait presque faillit l’arracher de ses gonds.
David, suivit par Will, s’était engouffré dans la maison à la suite de son père, voulant absolument savoir ce qu’il se passait. Les hurlements sont vite arrivés.
Tout se passa très vite. Son père criait qu’elle lui avait menti pendant toutes ces années, Kate tentait, avec l’énergie du désespoir, de se justifier, mais elle n’avait aucune chance.

Il y eut un cri. Un éclair de lumière verte. Puis plus rien.

Les souvenirs du blond s’arrêtaient là. Le reste, il s’en rappelait grâce à des images floues. Il se souvint avoir frappé son père. S’être jeté sur lui, en larmes.
Il venait de gagner prématurément en maturité. Son père venait de tuer sa mère. Peu lui importait pourquoi. Il voulait se venger.

Mais après cette scène tragique, son avis changea. Alexander lui expliqua la raison : il avait découvert qu’elle n’avait pas les origines qu’elle prétendait avoir.
David apprit que sa maman qu’il aimait tant n’était rien de plus qu’une horrible Sang de Bourbe.
Il approuvait et accepta donc le choix de son père, en accord à cent pour cent avec son geste, contrairement à son frère, Will, pour qui c’était le contraire : il avait envie de vengeance.

Et la vie continua. Dans un village sorcier tout près d’Oxford, les Edwards continuaient à grandir, leur père étant beaucoup plus présent, mais la maison familiale était devenue comme une base pour les fréquentations d’Alexander. David y participait avec plaisir, apprenant des choses qu’il n’aurait jamais dû connaître sur les forces obscures et la magie noire. Il devenait tout le portrait de son père, malin, sans pitié et calculateur. Il murissait vite. Trop vite. Il avait été enlevé prématurément de son enfance insouciante.
Will était en retrait. Il n’avait pas du tout le même caractère que son frère. Il était rongé par la haine qu’il éprouvait envers son père, elle bouillonnait et grandissait avec lui, masquée tout au fond de son âme, attendant son heure.

La lettre de David arriva l’été de ses onze ans. Il s’y attendait. Il savait qu’il était le meilleur, rien ne pourrait lui résister à Poudlard, il serait le digne représentant de Salazar Serpentard : il n’avait pas envisagé une autre maison que celle là.
C’est ce qui arriva, bien entendu. A peine le choixpeau magique avait effleuré ses cheveux pâles, qu’il avait craché le nom de la maison des vert et argent.
Satisfait, le garçon avait commencé ses années à la plus grande école de sorcellerie du monde, Poudlard.
Ses six premières années là-bas furent pleines d’aventures et d’expériences sombres en tout genre. Il n’avait pas beaucoup d’amis, bien que plusieurs personnes de sa maisons semblaient intéressantes : il n’avait jamais pris le temps d’aller leur parler, il était bien trop occupé à faire des exercices théoriques et pratiques de magie noire pour penser à avoir des relations, surtout que l’on ne pouvait pas dire qu’il allait facilement vers les gens. David n’est pas quelqu’un de sociable, bien que loin d'être timide…
Quant à son frère, il fut envoyé à Gryffondor. Que demander de pire ? Il était la honte de la famille, tout simplement. A partir de cet instant, le Serpentard n’adressa plus la parole à Will.
Elève peu attentif mais ayant énormément de facilités et de capacités à comprendre et à agir, David est le cauchemar de tous ses professeurs à cause de son envie irrépressible de leur montrer qu’il les surpasse… Bien que le plus souvent, ce ne soit pas le cas…

La modestie n'étouffe pas David Edwards...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Choixpeau Magique
Le Grand Répartisseur Tout Puissant
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: David Edwards [Finie]   Sam 5 Jan - 23:43

Et bien pas besoin de te faire des éloges ici puisque sur msn je le fais continuellement!!! En tout cas magnifique fiche je te met tout de suite ton rang !

Bon RP et à bientôt xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
David Edwards [Finie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haitian Activist David Josue's Brazil Tour to Demand Troops Out of Haiti
» David Villa Icon
» David Otunga & Wade Barret & Chris Benoit Vs Justin Gabriel & Cody Rhodes & John cena
» Déclaration suprenante de David Krejci
» Présentation de David D.S. (en cours) p.s. si quelqun utilise déja une image de Kurodo Akabane envoyer moi un mp svp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.::. Fidelitas .::. :: Avant Tout... :: La Cérémonie de Répartition :: Fiches Acceptées-
Sauter vers: